Diesel : le bilan 

La fin du diesel ?

Durant les 4 prochaines années les conducteurs de véhicules diesel vont voir leur taxe de carburant alignée à celle des propriétaires de véhicules essence. 

C’est vrai ! Le contexte actuel n’est pas propice aux véhicules diesel… Les restrictions de circulation concernant les véhicules diesel ne cessent de se complexifier. Il arrive même que certains véhicules neufs voient leur certificat Crit’Air dans le bas du classement ! 

Alors si vous aviez prévu de vendre votre diesel sur le marché de l’occasion, soyez prêt à revoir sa côte à la baisse…

Un véhicule diesel, pour quoi faire ? 

Le véhicule diesel a été une évidence pendant longtemps. Cette motorisation paraissant être la plus courante a séduit bon nombre de conducteurs. En 2008, 3 voitures neuves sur 4 étaient équipées d’un moteur diesel.

La promesse de cette motorisation ? Une consommation de carburant moindre avec un prix au litre inférieur au sans-plomb, une diminution des émissions de CO2 ainsi qu’une certaine facilité à la revente.

Mais un véhicule diesel a des usages définis qui ne sont pas souvent respectés…

À l’origine le diesel a plutôt vocation à réaliser de longs trajets. La cible première étant les conducteurs dont le kilométrage annuel est important.

Il n’est donc encore rentable aujourd’hui de rouler au diesel que sous condition d’être un professionnel amené à parcourir de nombreux kilomètres. 

Mais cette chute du marché du diesel se justifie par plusieurs faits. À commencer par le malus qui continue de frapper de plus en plus de véhicules avec presque 30% des véhicules neufs vendus depuis le 1er janvier 2018 concernés.

Les ventes en quelques chiffres (du 01/01/2018 au 30/04/2018 en France) :

  • Diesel : -9,45%
  • Essence : +23%
  • Hybride : +77%
  • Èlectrique : +28%

 

Le diesel va t’il finir par être interdit ?

Le diesel semblerait toutefois toujours avoir sa place sur nos routes, mais il risque d’être amené à ne plus voyager en zones de circulation urbaines et plus particulièrement dans les grandes villes telles que Paris, Lyon, Lille…

C’est déjà le cas de certains véhicules complètement exclus faute de certificat.

À ce jour, seule la Mairie de Paris semble se tourner vers une exclusion définitive des véhicules diesel qui serait envisageable d’ici à 2025.

Quoi qu’il en soit, chez CARFIT nous n’avons pas ce problème ! Essence, diesel, électrique… Tous ces véhicules ont des roues, des amortisseurs, des freins et des pneus, et ça tombe bien… Car c’est ce que nous surveillons 😉 

 

 

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?